Lucile
Écrit par Lucile

Le Modernisme Catalan – L’Art Nouveau Espagnol

| 0 commentaire

Le nom lui-même change selon les pays, qualifié d’Art nouveau chez nous, Liberty en Italie, Modern Style en Angleterre, en Espagne, on parle de Modernismo.

Malgré ses différentes appellations,  les caractéristiques de ce mouvement sont similaires dans chaque pays :

  • L’utilisation du thème de la nature: fleurs, animaux et créatures fantastiques inondant les façades des édifices, en les transformants habilement en contes de fées.
  • La préférence pour les rythmes souples des courbes et leurs variantes, comme les tourbillons et les spirales.
  • L’ignorance des proportions et de l’équilibre symétrique qui conduit à la rupture de la forme et du rationalisme architectural.

Quand on regarde un bâtiment du modernisme catalan, on est frappé par les rythmes « musicaux », par la majesté du bâtiment, qui se développe en hauteur ou en largeur, et par la forme douce, ondulée et sinueuse, qui donne vie à un matériau rigide et froid comme la pierre.

Modernisme catalan : art et industrie

Ce courant artistique s’est surtout développé à l’époque la révolution industrielle.

La révolution industrielle apporte dans les différentes villes européennes un désir de nouveauté et d’optimisme, elle marque l’aube d’une nouvelle ère. Ces mêmes sentiments sont ensuite traduits dans l’Art nouveau.

Par exemple l’utilisation insistante de motifs floraux est tout, sauf accidentelle. En effet la floraison renvoie au printemps apporté par l’industrie, non seulement aux bâtiments, mais à la société elle-même.

La seule ville espagnole ayant connu, à cette époque , un développement industriel, fut Barcelone. C’est pour cette raison que les chefs-d’œuvre de l’architecture moderniste espagnole se trouvent en Catalogne, et non dans les autres régions espagnoles.

Dans le quartier de la Dreta de l’Eixample,  aux alentours du Paseo de Gracia, se trouve le noyau le plus important d’Europe d’édifices modernistes.

Entre 1900 et 1912, de véritables chefs-d’œuvre architecturaux furent construits, commandés par la riche bourgeoisie de l’époque. Chacun voulant montrer sa richesse et son prestige social par l’originalité et le caractère spectaculaire de l’édifice, devenu le symbole et le reflet de la puissance du propriétaire.

Jusqu’alors, les sujets choisis étaient purement religieux, car la puissante Eglise en était le principale commanditaire. À l’époque du modernisme, cependant, le pouvoir économique est entre les mains de grands hommes d’affaires.

À l’image de riches propriétaires

Les grands mécènes d’Antoni Gaudí, le maître incontesté du modernisme catalan, étaient tous de puissants industriels:

  • Josep Batllo, issu d’une des familles les plus prestigieuse de la ville, était un industriel dans le textile propriétaire de plusieurs usines à Barcelone. Il est le commanditaire de la fameuse Casa Batllo (dont une partie de la façade illustre cet article).
  • Eusebi Güell, un des plus grands entrepreneurs de l’époque, a commandé à son ami Gaudí différents projets: le Parc Güell, la Colònia Güell, le Palau Güell et le Cellier Güell, situé près de Sitges.
  • Pere Mila était un avocat, industriel et homme politique. Grand fan d’automobile, c’est sans surprise que nous retrouvons, dans le bâtiment qu’il a commandé à Gaudí, La Pedrera: le premier parking souterrain de l’histoire de Barcelone.

Malgré le fait que le travail des architectes de l’époque avait pour but de rendre le propriétaire riche et puissant aux yeux de la société catalane, ce fut une bonne période pour les artistes, car ils jouissaient d’une liberté d’expression absolue et étaient grassement rémunérés pour exprimer au maximum leur créativité.

Un véritable luxe, quand on pense que quelques années plus tard, en 1939, une extrême censure est arrivée avec l’avènement du franquisme. Cela engendra un style plus sobre et linéaire marqué par le classicisme, jusqu’alors détesté par les modernistes.

À cette époque Barcelone a connu une volonté d’innovation générale, qui frappa également les commerces comme les pharmacies, les boulangeries et les magasins de prêt à porter, qui ont commencé à imiter le style décoratif des résidences bourgeoises.

L’art et la beauté ont inondé la vie quotidienne Barcelonaise, donnant vie au culte de la nouvelle modernité.

En observant un bâtiment moderniste, l’attention avec laquelle les portes et les fenêtres ont été réalisées saute au yeux. Elles ont aussi une fonction symbolique, car elles marquent la frontière entre le monde extérieur et intérieur.

Ces fenêtres qui permettaient aux riches bourgeois d’observer et d’être observé par ceux qui se promènent dans la rue, et admirent le bâtiment. On pense tout de suite aux fenêtres de la Casa Batllo. En effet, l’étage « noble » présente une grande ouverture sur le Passeig de Gracia.

Aujourd’hui, en passant sur ce grand boulevard, on peut observer les nombreux touristes qui occupent ce qui était autrefois, le salon de la famille Batlló. Imaginez comment, au début du siècle, devait se sentir un homme ordinaire, regardant, à travers cette même fenêtre Josep Batllo.

Si la transparence des fenêtres symbolisait l’ouverture au monde extérieur, la porte du bâtiment, au contraire, se voulait symbole de solidité et d’austérité: l’ouverture de ces entrées n’était que pour quelques privilégiés.

Bien souvent, on retrouve un élément qui nous renvoie au propriétaire de la maison, comme les initiales de son nom de famille, sculptés en relief sur la porte, ou son visage, qui accueillent les visiteurs « chanceux » d’entrer dans leur demeure.

Découvrez les avantages du Barcelona City Pass!

Les génies du Modernisme Catalan

Mais qui étaient les génies qui transformèrent l’Eixample en un musée à ciel ouvert? Qui étaient les maîtres du modernisme catalan?

À Barcelone, le roi incontesté était Antoni Gaudí, accompagné de Lluis Domenech i Montaner, un autre grand architecte du mouvement, créateur du Palau de la Música Catalana, un bâtiment considéré comme le temple du modernisme. Son travail se caractérise par l’utilisation du rationalisme constructif, combiné à une riche décoration inspirée par l’architecture arabe.

Josep Puig i Cadafalch est considéré comme l’un des derniers représentants du modernisme catalan. Son travail se caractérise par l’utilisation d’éléments décoratifs appartenant au style gothique et à de fortes références à la culture d’Europe du Nord. Parmi les différents bâtiments de l’artiste soulignons : le café Els 4 Gats et la Casa Amatller, souvent dans l’ombre de sa voisine la Casa Batlló.

ELS 4 GATS : le « Café de Flore » du modernisme

« Les 4 chats » est un local construit entre 1894 et 1896, qui devint le quartier général de la Barcelone bohème et des maîtres de l’architecture moderniste.

En effervescence constante, on y organisait des débats sur la culture et la littérature de l’époque, des spectacles de marionnettes et des expositions de peinture.

Un jeune peintre, alors âgé de dix-neuf ans, évoluait dans cette brasserie animée. Nous parlons de Pablo Picasso, l’artiste aujourd’hui le plus cité dans le monde, qui exposa publiquement ses œuvres pour la première fois dans Els 4 Gats.

L’atmosphère pétillante, le désir de changement, de partager des idées et la créativité des intellectuels qui étaient assis à une table, exprimant le désir de se débarrasser de l’ennui, de la tradition académique et de vivre à contre courant, semblent n’avoir jamais abandonné ce lieu.

Je vous invite à passer par la petite Carrer de Montsió, et à vous asseoir au bar pour remplir vos poumons de l’air d’un modernisme qui restera à jamais dans l’imagination de ceux qui, en admirant les chefs-d’œuvre de ces maîtres, souriront admirant cet art aux odeurs printanières.

Musée du Modernisme de Barcelone

Pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur le modernisme catalan, vous pouvez visiter le Musée du Modernisme, situé au 48 carrer Balmes (métro Passeig de Gracia ou Universitat) dans une ancienne usine de textile de la ville.

Vous y retrouverez la collection privée de deux anciens antiquaires barcelonais, Fernando Pinós et María Guirao, composée de plus de 350 œuvres des 42 artistes les plus marquants du modernisme catalan.

Le musée bénéficie d’une surface de 1.000 m2 comprenant un étage supérieur où l’ont trouve exposé du mobilier et des arts décoratifs, une salle consacrée à Antoni Gaudí et un étage inférieur dédié aux peintures, sculptures et vitraux.

Tarifs

  • Adultes: 10,00 € 8,50 € en ligne.
  • Enfants (de 6 à 16 ans): 5,00 € 4,25 € en ligne.
  • Tarif réduit (+65 ans, – 25 ans, étudiants, sans emploi): 7,00 €.
  • Enfants de moins de 6 ans: gratuit.

Pensez à acheter vos entrées en ligne et profiter d’une réduction de 15% sur le prix normal cliquez sur le bouton ci-dessous:

MUSÉE DU MODERNISME
Économisez 15% en ligne

Horaires d’ouverture

  • Du lundi au vendredi: 10h30-14h00 et 16h00-19h00.
  • Samedi, dimanche, aout: fermé.
  • 1er et 6 janvier, 1 mai, 25 et 26 décembre: fermé.

Obtenez plus d’infos dans les commentaires

Il vous manque des informations sur le modernisme catalan à Barcelone? Faites-le moi savoir dans les commentaires ci-dessous. De même si vous avez des questions sur vos vacances à Barcelone, je suis là pour vous aider ne l’oubliez pas!

De plus, n’ayez pas peur de participer à la discussion sur les attractions de Barcelone dans mon nouveau groupe Facebook appelé «Je Pars à Barcelone». Ici, vous pouvez poser vos questions, exprimer vos griefs, discuter avec d’autres voyageurs, et plus encore – tout est permis!

    Il n'y a pas encore de commentaires
Laissez un commentaire
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught wfWAFStorageFileException: Unable to verify temporary file contents for atomic writing. in /home/muvetravel/public_html/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/storage/file.php:52 Stack trace: #0 /home/muvetravel/public_html/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/storage/file.php(659): wfWAFStorageFile::atomicFilePutContents('/home/muvetrave...', '<?php exit('Acc...') #1 [internal function]: wfWAFStorageFile->saveConfig('livewaf') #2 {main} thrown in /home/muvetravel/public_html/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/storage/file.php on line 52